AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ciara Fridén (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ð Ciara Fridén ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 91
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 21


MessageSujet: Ciara Fridén (fini)   Mer 27 Fév - 18:03


Feat Laurence Leboeuf

Un réveil difficile

Vos yeux s'ouvrent péniblement et le décor flou qui s'offre à vous ne vous semble pas familier. La lumière trouvant son origine sur le plafond se reflète sur les murs d'un blanc cassé, sali par endroit comme la majeure partie des bâtiments de New York. Peu à peu, votre vue s'habitue à la clarté de la pièce et les formes prennent de plus en plus des aspects qui vous sont étrangers. Vous avez en bouche un goût âcre alors que vous ravalez votre salive. Prenant appui sur le bord du lit sur lequel vous vous trouvez, vous vous redressez pour découvrir une autre silhouette, celle d'un homme d'une cinquantaine d'année à la chevelure grisonnante, une longue blouse blanche sur les épaules. Il s'approche de vous au moment où il vous voit se relevez et vous adresse ses mots.

"Enfin, vous voilà de retour parmi nous. Ce n'est pas que l'on s'inquiétait par les temps qui courent mais il vaut mieux être prudent."

Vous cherchez à vous caler dans le fond de votre lit mais des douleurs aux niveaux des côtes. Votre première réaction est de demander où vous vous trouver. La réponse ne se fait pas attendre, vous êtes au St-Luke Hospital. Le docteur prend alors une chaise pour s'asseoir à côté de vous.

"On vous a amené il y a 2 jours, après vous avoir trouvé inconscient dans la rue à ce qu'on m'a dit. Vous étiez plutôt dans un sale état. On a essayé de vous rafistoler comme on a pu, j'espère que le travail final ne vous décevra pas. Tenez."

Le docteur vous tend un miroir afin que vous puissiez voir votre visage.

"Nous allons vous faire passer un petit test afin de vérifier si votre mémoire n'a pas été altérée. Première question, quel est votre nom ?"

Ciara Fridén.

"Bien… vous vous souvenez peut-être également de votre âge ?"

21 ans.

"Parfait, parfait… Pourrais-je vous poser une dernière question ? Ceci n'est pas indiquez dans vos papiers mais dans quel quartier travaillez-vous ?"

"Un peu partout, mais on est basés dans le Queens à Elysium plus précisément."

"Votre mémoire semble intact… pour le moment. Nous allons avoir un examen plus poussé par la suite. En attendant, je vais vous aider à vous lever."

"Ma mémoire intact, ça paraît que c'est la première fois que vous me croisez vous."


Machine et psychologie
Le docteur se place à vos côtés et doucement, met votre bras sur son épaule. Malgré la douleur, vous réussissez à vous lever tant bien que mal. Il vous amène à une machine au fond de la pièce. Vous mettez quelques moments à vous remémorer de quoi il s'agit. C'est un appareil de psychologie de Harris Enterprise. Il permet de paramétrer un profil psychologique en entrant simplement quelques données. Le docteur vous explique qu'il permettra également de valider votre sortie de l'établissement si votre profil psychologique s'accentue avec le reste des données qu'il a encodées précédemment. La machine s'allume et vous demande alors d'indiquer 10 caractères psychologiques qui vous correspondent, trois dans la colonne qualités, trois dans la colonne défauts.





GentilleComédienne
Attentivemanque d'empathie
CurieuseImprévisible
ObservatriceFroide
LoyaleInstable


Racontez-moi tout depuis le début

La machine clignote et une sa voisine commence à toussoter en faisant sortir une feuille de papier maculé de tâche d'encre. Le docteur l'attrape avant que vous ayez pu lire ne serait-ce qu'un mot et la suit de haut en bas. Vous ne le quittez pas des yeux afin de savoir s'il vous laissera sortir de là ou pas. Il garde le silence pour le moment, se contentant d'un simple haussement d'épaule avant de vous inviter à le suivre. Vous avancez, peinant à garder le même rythme que lui, vous aidant du mur pour parcourir le couloir. Après l'avoir rejoint, il vous invite à rentrer dans la pièce, ce que vous faites aussi rapidement que possible. Cette nouvelle pièce ne semble pas vraiment différente de cette que vous venez de quitter, si ce n'est qu'en lieu et place du lit que vous venez de quitter, c'est deux fauteuils qui se font face. Sur l'un d'entre eux, une jeune femme d'une trentaine d'années se lève dès que vous avez passé le pas de la porte. Elle vous adresse un bonjour, accompagné d'un sourire avant de se vous inviter à vous asseoir. Une fois en place, elle sort son bloque-note et un crayon.

"Je suis ici pour le suivit des personnes dans votre cas. Afin de voir si vous ne garder aucun traumatisme immédiat de votre accident. Je vous en prie, veuillez me raconter votre histoire jusqu'à il y a deux jours."

Vraiment tout?... Bon puisque je n'ai pas le choix... On m'a raconté que ma mère était une stripteaseuse, enfin davantage une prostituée qu'autre chose. Par on, je parle de Sloan et Bradan, mes deux grands frères. Elle est morte en me donnant naissance, je dirais bien que les médecins ont tout fait pour la sauver, mais je ne suis même pas certaine qu'elle ait accouché à l'hôpital. Avant de poursuivre mon histoire, je tiens à préciser que depuis toute petite j'ai des problèmes de mémoire, quoi qu'aujourd'hui c'est de moins en moins pire c'est devenu plus de petits oublies du genre oublier d'amener un verre d'eau à quelqu'un, donc il y a certains détails de mon histoire dont je ne me souviens pas, mais qui m'ont été racontés par d'autres personnes. J'ai aussi une sorte de blocage émotionnel, on pourrait me comparer avec un robot, car plus du 3/4 du temps je ne ressens pas d'émotion. Jusqu'à maintenant aucun médecin n'a réussi à dire si c'est trouble était génétique, dû à ce que prenait ma mère alors qu'elle était enceinte de moi ou bien dû à quelque chose d'autre.

Pour poursuivre avec mon histoire, il faut que je précise que Sloan à 9 ans de plus que moi et que Bradan en a 2 de plus que moi. Ensemble on a été pris en charge par une famille d'accueil, heureusement on a pu garder notre nom de famille car je crois bien qu'aucun de nous, enfin mes frères, n'aurions été fier de porter le leur. Certes ils nous envoyaient à l'école, mais à l'extérieur ils nous forçaient à faire de petits travaux au noir et cela nous apportais rien. Je me souviens, un jour j'avais vu Sloan arriver avec une longue coupure sur le bras et l'homme qui devait nous servir de père ne lui demanda pas s'il avait mal, mais s'il avait les bullets. Heureusement on a quitté cet endroit alors que je devais avoir 5 ans, aussi bien dire que contrairement à mes grands frères je n'ai pas pu faire beaucoup de travaux pour eux, les services sociaux nous ont envoyé dans un autre foyer. Ils étaient un peu vieux, mais gentil, enfin c'est ce que je me dis car, ils ne vendaient pas nos services et de ne nous blessaient pas volontairement. Ils n'arrêtaient pas de nous raconter des histoires de l'ancien temps, du temps ou on pouvait vivre à la surface, ils semblaient aimer nous raconter ses histoires, mes frères eux semblaient aimer les écouter, je ne comprenais pas exactement pourquoi. Pas que ce n'était pas intéressant, mais étant handicapé au niveau sentimental c'était un peu difficile pour moi de comprendre, même si j'essayais pour au moins éprouver quelque chose pour être un peu plus normal.

Pour ce qui est de l'école, cela n'a pas été facile, déjà qu'on ne venait pas du quartier le plus nanti de la ville, que notre mère biologique n'avait pas eu le métier le plus louable au monde et qu'on n'était pas de "purs" américains, pour mon compte il fallait ajouter mes problèmes de santé qui faisait peur aux autres, du moins c'est ce que me disait Bradan lorsque je lui demandais pourquoi les autres enfants n'agissaient pas de la même manière avec moi qu'avec les autres. D'ailleurs je crois avoir éprouvé mon premier sentiment à l'école, alors que certains élèves m'insultaient, en croyant sans doute que cela n'allais rien me faire, j'ai vraiment détesté voir leurs regards méprisants et leurs rires moqueurs. Quoi que j'aurais bien pu avoir une autre mésaventure du genre avant sans que je ne m'en souviens. Si je me souviens bien, c'était Sloan qui m'avait retrouvé, car je m'étais enfuit de l'école, quelqu'un l'avait prévenu, il avait interrompu son service, il avait réussi à intégrer les arkangels, j'étais dans un tunnel isolé. Il m'a raconté que c'était la première fois qu'il me voyait dans un état pareil, il a même dit qu'il avait l'impression que j'avais vue quelqu'un mourir et que je lui répétais que je voulais que cela arrête. J'ai eu d'autres crises du genre après et depuis je suis forcé de voir régulièrement un médecin et un psychologue qui suivent mon cas, le dernier m'a donné des trucs pour gérer mes crises. Le premier quant à lui m'a prescrit et me prescrit toujours, différentes médications, elles n'étaient pas efficaces, il y en a bien eu qui ont fonctionné plus que d'autres, mais pas assez pour dire que c'était le bon pour m'aider. C'est d'ailleurs dans cette même période que j'ai commencé à sortir avec un gars, je ne me souviens plus de son nom, je crois que j'étais sorti avec lui en espérer savoir ce que c'était de ressentir l'amour et par la même occasion tenter d'être normale. Je crois qu'on l'a fait, mais cela n'a pas dû être exceptionnelle sinon je crois que je m'en souviendrais et depuis je ne l'ai pas revue.

Lorsque j'ai eut 15 ans, j'ai décidé de devenir arkangels, comme le plus vieux de mes frères, je voulais servir à quelque chose, prouver que je pouvais servir à quelque chose malgré que je suis un "robot" comme disent certain, peut-être que lorsque j'ai fait mon choix j'ai ressenti quelque chose sans même le savoir. Bradan, de son bord était devenu un magicien, il sert à quelque chose, il paraît que les personnes aiment voir ses spectacles, il va même faire des spectacles à l'hôpital pour les enfants. Alors que moi je ne me voyais pas faire autre chose, qui aurait bien voulu être servi par une personne froide comme la glace ou bien être soignée par quelqu'un qui n'a pas d'empathie? Bref, j'ai fait mon choix par logique, même si Sloan me disait que c'était dangereux, c'était le seul moyen que j'avais trouvé pour servir à la société avec mon handicap. Il va de soi que mon intégration n'a pas été facile, à cause de mes problèmes de mémoires, pour ce qui était des sentiments je ne crois pas que cela ait causé de problèmes, ainsi qu'à cause du fait que je suis une fille, petite qui plus est avec une apparence fragile comme on m'a déjà dit. Pour les troubles de mémoires, il faut croire qu'ils ont compris que c'était moins pire que dans le temps, qu'avec le temps c'était de moins en moins pire, tout du moins cela ne devait pas être assez grave pour qu'ils m'acceptent, il y a aussi le fait que je m'étais engagé à continuer à voir mon médecin et mon psychologue pour que je sois moins à risque de causer un accident. Pour ce qui est de ma condition de fille à l'allure délicate, j'ai du réussit à leur prouver qu'il ne faut pas se fier à l'apparence.

Lors de ma première année d'entrainement, j'ai eu un très bon conseil de la part d'un des hommes de l'équipe à laquelle on m'avait greffé. Celui d'observer les autres, pour imiter leur tics, leurs manies, afin de faire semblant que je peux avoir des sentiments, à la manière d'un psychopathe qui réussit à tromper son entourage, afin de pouvoir rassurer les civils et de mes jouer des criminels. Depuis j'ai la manie d'observer les autres, bien qu'avant je l'avais déjà pour comprendre leur sentiment et de leur poser des questions sur ce qu'ils ressentaient ou bien carrément demander ça fait quoi d'être triste, bref un truc banal pour monsieur et madame tout le monde. Sauf qu'à partir ce n'était plus simplement pour cela, mais aussi pour d'une certaine façon jouer la comédie. Je ne suis pas idiote, j'y avais déjà pensé avant, mais je n'y voyais pas l'intérêt de faire la comédie alors que je n'éprouvais pas le sentiment en question. Je tiens aussi à préciser qu'à l'extérieur du travail je ne me sers pas de ce talent, car on m'a dit que c'était mal et je n'aime pas faire mal, surtout quand monsieur sentiment vient me faire une petite visite comme pour me ramener à l'ordre avec une claque en pleine gueule.

Aujourd'hui je suis toujours Arkangels, avec mes frères ont habites dans le même appartement. Certes chez les arkangels ce n'est pas toujours facile surtout avec eux qui me connaissent moins, à cause de ma différence, mais l'important c'est que ça se passe bien avec mon équipe. Ils font, comme qui dirait, partit de la famille eux aussi, ils m'ont aidé à savoir ce qu'il ne fallait pas faire pour ne pas commettre l'irréparable sans le vouloir.

Je crois avoir tout dit... Je peux partir maintenant? Il faut que j'aille patrouiller avec mon équipe.


L'aube d'un jour nouveau

Une fois votre histoire terminée, le docteur entre dans la pièce, avec ce qui vous semble être votre dossier dans les mains. Il marmonne quelques mots avant de vous inviter à partir, l'hôpital ne pouvant plus faire grand-chose pour vous. Il vous tend cependant une béquille pour vous aider à marcher. Vous vous relevez et saisissez l'objet afin de quitter les lieux mais, alors que le docteur vous accompagne vers la sortie, plusieurs questions se bousculent dans votre esprit. Vous ne savez pas trop comment formuler votre question et hésitez à les poser jusqu'au moment où la porte principale est poussée pour donner dans un des tunnels du Queens. Avant de passer le pas de la porte, vous vous tournez vers l'étrange bonhomme et lui demandez brièvement des explications sur certains propos énoncé depuis son réveil, notamment sur "les personnes dans son cas". Le docteur pris une profonde inspiration, comme si répondre à la question l'embêtait plus qu'autre chose.

"New York est devenu une ville dangereuse aussi bien à la surface que dans ses tunnels. Vous n'êtes pas le premier à nous parvenir dans cet état et je crains fort que vous ne soyez pas le dernier. Mais quelque soit le responsable de votre état, il n'est pas de mon ressort de vous apporter les réponses. Je vous souhaite un bon rétablissement et excusez-moi, j'ai d'autres patients dont je dois m'occuper."

Vous quittez ainsi l'hôpital afin de vous rendre chez vous au plus vite. Même si les questions sont toujours bien présentes, New York est une ville où la vie se doit de continuer…


Dans une autre vie

♦Pseudo : Autrefois on m'appellait petite, pendant un moment c'était Nini, ici ça pourrait être Cici.
♦Fréquence de connexion : 5/7, étant rendu à la dernière session de mon programme universitaire, il se peut que j'ai des absences imprévues malgré moi.
♦Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à une des multiples personnalités de Tonton.
♦Comment trouvez-vous le forum ? En cliquant sur un lien
♦Membre de la pègre ? OUI - NON
♦Membre des frères de Pandore ? OUI - NON



P.S.: Je vais corriger les fautes une fois que j'aurais fini toute ma fiche.
Et aussi je crois que la mademoiselle de An all new world c'est mélanger, les sac en plastique ziploc ça sert à mettre de la nourriture dedans pas à s'habiller. *Est déjà loin.*


Dernière édition par Ciara Fridén le Ven 1 Mar - 21:47, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Isaac J. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2012
Métier : La voix de New-York
Age : 27 ans


MessageSujet: Re: Ciara Fridén (fini)   Jeu 28 Fév - 2:13

Bienvenue à toi petite (ouais, je continue de t'appeler petite et puis c'est tout xD)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthesunrpg.forumgratuit.be

ð Ciara Fridén ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 91
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 21


MessageSujet: Re: Ciara Fridén (fini)   Jeu 28 Fév - 6:29

Merci pour cet accueil grand Manitou.

Dommage que ce soit toujours aussi mal vu de donner une claque à un admin.

*Est déjà cacher.* What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Ciara Fridén ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 91
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 21


MessageSujet: Re: Ciara Fridén (fini)   Ven 1 Mar - 21:35

Je crois avoir finit patron, si il reste des fautes faut accusé bonpatron et la fatigue XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Isaac J. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2012
Métier : La voix de New-York
Age : 27 ans


MessageSujet: Re: Ciara Fridén (fini)   Ven 1 Mar - 23:52

La première Arkangels Youpi

J'ai lu ton histoire et il n'y a pas de souci, à l'exception d'une ou deux fautes d'inattention mais qui ne gâche pas la lecture ^^

Comme tu es la première de la milice, je t'offre le grade de Lieutenant de l'équipe Alpha. Je te laisse parcourir le forum pour voir les autres sujets et surtout...

Bon jeu parmi nous yahou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthesunrpg.forumgratuit.be

ð Ciara Fridén ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 91
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 21


MessageSujet: Re: Ciara Fridén (fini)   Sam 2 Mar - 7:01

Merci Tonton Yaha .

Ça me fait tout bizarre d'être officiellement du bon côté de la loi.

Promis je ne vais pas en profiter pour faire de la brutalité envers les autres. chaise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Contenu sponsorisé ð
PERFECT MEMBER








MessageSujet: Re: Ciara Fridén (fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ciara Fridén (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond The Sun RPG :: The Journey Begins :: Dawn of a New Day :: Validated Records-