AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Raven L. O'Brian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ð Raven L. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 80
Date d'inscription : 05/04/2013
Métier : Infirmière
Age : 26 ans


MessageSujet: Raven L. O'Brian   Ven 5 Avr - 9:48


Feat KATE BECKINSALE

Un réveil difficile

Vos yeux s'ouvrent péniblement et le décor flou qui s'offre à vous ne vous semble pas familier. La lumière trouvant son origine sur le plafond se reflète sur les murs d'un blanc cassé, sali par endroit comme la majeure partie des bâtiments de New York. Peu à peu, votre vue s'habitue à la clarté de la pièce et les formes prennent de plus en plus des aspects qui vous sont étrangers. Vous avez en bouche un goût âcre alors que vous ravalez votre salive. Prenant appui sur le bord du lit sur lequel vous vous trouvez, vous vous redressez pour découvrir une autre silhouette, celle d'un homme d'une cinquantaine d'année à la chevelure grisonnante, une longue blouse blanche sur les épaules. Il s'approche de vous au moment où il vous voit se relevez et vous adresse ses mots.

"Enfin, vous voilà de retour parmi nous. Ce n'est pas que l'on s'inquiétait par les temps qui courent mais il vaut mieux être prudent."

" Mais qui êtes-vous ? Et qu'est ce que je fais ici ? ..."

Vous cherchez à vous caler dans le fond de votre lit mais des douleurs aux niveaux des côtes. Votre première réaction est de demander où vous vous trouvez. La réponse ne se fait pas attendre, vous êtes au St-Luke Hospital. Le docteur prend alors une chaise pour s'asseoir à côté de vous.

"Au St-Luke Hospital ... "

"On vous a amené il y a 2 jours, après vous avoir trouvé inconscient dans la rue à ce qu'on m'a dit. Vous étiez plutôt dans un sale état. On a essayé de vous rafistoler comme on a pu, j'espère que le travail final ne vous décevra pas. Tenez."

Le docteur vous tend un miroir afin que vous puissiez voir votre visage.

"Nous allons vous faire passer un petit test afin de vérifier si votre mémoire n'a pas été altérée. Première question, quel est votre nom ?"

"Je ... m'appelle Raven ... London ... O'Brian"

"Bien… vous vous souvenez peut-être également de votre âge ?"

"26 ans"

"Parfait, parfait… Pourrais-je vous poser une dernière question ? Ceci n'est pas indiquez dans vos papiers mais dans quel quartier travaillez-vous ?"

Je suis infirmière, je travaille dans le Queens, plus précisément ici ...dans cet hopital.

"Votre mémoire semble intact… pour le moment. Nous allons avoir un examen plus poussé par la suite. En attendant, je vais vous aider à vous lever."


Machine et psychologie
Le docteur se place à vos côtés et doucement, met votre bras sur son épaule. Malgré la douleur, vous réussissez à vous lever tant bien que mal. Il vous amène à une machine au fond de la pièce. Vous mettez quelques moments à vous remémorer de quoi il s'agit. C'est un appareil de psychologie de Harris Enterprise. Il permet de paramétrer un profil psychologique en entrant simplement quelques données. Le docteur vous explique qu'il permettra également de valider votre sortie de l'établissement si votre profil psychologique s'accentue avec le reste des données qu'il a encodées précédemment. La machine s'allume et vous demande alors d'indiquer 10 caractères psychologiques qui vous correspondent, cinq dans la colonne qualités, cinq dans la colonne défauts.





SociableDouce
LoyaleAltruiste
CourageuseSucceptible
CurieuseManque de confiance
TêtueJalouse


Racontez-moi tout depuis le début

La machine clignote et une sa voisine commence à toussoter en faisant sortir une feuille de papier maculé de tâche d'encre. Le docteur l'attrape avant que vous ayez pu lire ne serait-ce qu'un mot et la suit de haut en bas. Vous ne le quittez pas des yeux afin de savoir s'il vous laissera sortir de là ou pas. Il garde le silence pour le moment, se contentant d'un simple haussement d'épaule avant de vous inviter à le suivre. Vous avancez, peinant à garder le même rythme que lui, vous aidant du mur pour parcourir le couloir. Après l'avoir rejoint, il vous invite à rentrer dans la pièce, ce que vous faites aussi rapidement que possible. Cette nouvelle pièce ne semble pas vraiment différente de celle que vous venez de quitter, si ce n'est qu'en lieu et place du lit que vous venez de quitter, c'est deux fauteuils qui se font face. Sur l'un d'entre eux, une jeune femme d'une trentaine d'années se lève dès que vous avez passé le pas de la porte. Elle vous adresse un bonjour, accompagné d'un sourire avant de se vous inviter à vous asseoir. Une fois en place, elle sort son bloc-note et un crayon.

"Je suis ici pour le suivi des personnes dans votre cas. Afin de voir si vous ne garder aucun traumatisme immédiat de votre accident. Je vous en prie, veuillez me raconter votre histoire jusqu'à il y a deux jours."

Je suis née il y a 26 ans sous le nom de Raven London McGregor. Mes parents sont tous les deux d'origine anglaise. Ils voyageaient beaucoup et ils se sont retrouvés ici à New York bien avant ma naissance. Je ne connais que les entrailles de la Terre, ces longs et interminables galeries qui sont devenues des quartiers où vivent désormais les survivants de l’apocalypse de 1959. Peut-être suis-je différente de beaucoup de personnes, mais je n'ai jamais eu cette curiosité maladive d'aller me promener à la surface. Je préférai rester dans le petit appartement que mes parents avaient pu se payer au fil des années. Élève modèle, j'ai toujours su ce que je voulais faire : soigner et sauver des vies. Devenir infirmière. Et, je ne comptais pas changer de voie avec tout ce que je pouvais observer autour de moi.

Avec les années, dans ce métro, un hôpital pu voir le jour. Il manquait énormément d'effectifs et je m'étais jurée qu'un jour je vous rejoindrai. La preuve est là, aujourd'hui. Pourquoi ce métier et pas un autre, me direz-vous ? Parce que j’avais besoin de me sentir utile et de prouver que je pouvais être compétente et aider les autres. Mon adolescence fut un peu difficile. J'étais très timide à cette époque et le fait que je ne sois pas Américaine, on me montrait du doigt. J'étais "l'étrangère", celle qui "n'avait rien à faire ici". Je n'avais aucun amis, on me rejetait, on e mettait à l'écart mais ce ne n'était pas ça qui me ferait baisser les bras. M'enfermant dans mon monde : celui des études, de ma passion pour la biologie, je n'avais qu'une idée en tête : prouver à tous que j'étais capable d'aller au bout de mes rêves et de mes buts.

Je vous passerai ma vie d'étudiante qui n'a pas beaucoup d’intérêts. Je n'ai eu qu'un petit copain. C'était un flirte. Je l'aimais beaucoup. Il était le seul à être protecteur avec moi. Il s'appelait Ian. Nous avions tous les deux 16 ans. Au moins, j'avais un ami, un confident. Il ne s'est jamais rien passé entre nous deux que des petits baisers et une très grande complicité. Je manquais énormément d'expérience avec les garçons et mes études me prenaient beaucoup de temps. Mais c'était mon choix.

A 22 ans, je décrochais mon diplôme d'infirmière. J'avais poursuivi les cours au delà de l'âge obligatoire pour mieux approfondir mes connaissances. Mes parents étaient fiers de moi tout comme Ian qui n'avaient cessé de m'encourager. Ayant effectuée plusieurs stages à l’hôpital Saint- Luc sur plusieurs années, la responsable du personnel me connaissait pour mon travail et mon professionnalisme autant que mon sérieux. Ce fut donc sans hésitation que j'acceptais une place dans l'un des services, plus précisément aux urgences. Ce qui me permettait d'être en contact permanent avec les patients. La même année, avec Ian, nous avions décidé de prendre du recul. Je n’étais pas prête à aller plus loin, d’une façon intime avec un homme. Et lui, il désirait beaucoup plus de moi. C’est avec regret malgré tout que nous nous séparions. Il avait toujours était là pour moi, d’un grand soutien, une présence à chaque instant. Et encore une fois, je m’enfermais dans mon boulot, faisant même des heures supplémentaires. Un mode de vie qui me convenait. Du moins, c’était ce que je croyais.

Un an après, une rencontre allait bouleverser complètement ma vie. La première fois que j’ai rencontré Isaac, c’était un patient comme un autre aux urgences. Il s’était blessé l’arcade sourcilière en glissant dans sa cuisine. Il était séduisant mais comme tout soignant, je ne m’attardais pas sur mon patient, une fois que la blessure avait été soignée. Et de plus, je n’avais pas vraiment d’expériences avec les hommes alors de là, à faire moi-même la conversation, ce n’était pas mon genre. Une semaine après, très exactement, mon patient revint avec un problème au pouce. D’après ses explications, il s’était malencontreusement taper avec le marteau. Il me faisait sourie avec son histoire, et ses yeux… ! Oui ses yeux possédaient un éclat magnifique. Isaac revint plusieurs aux urgences. Et si ma mémoire est bonne, on peut compter une bonne vingtaine de fois : entre son pouce, son pied et une fracture au bras, comment pouvais-je ne pas tomber sous son charme ?

A travers ces petits moments où je le soignais, nous avons appris à nous connaitre. Et c’est au bout de six mois, qu’Isaac m’invita. J’acceptais avec une petite appréhension. Mon inexpérience provoquait en moi une certaine peur. Tout se passa très bien entre nous deux. Tellement que six mois plus tard, j’emménageais chez lui. Ce n’était pas un coup de tête. C’était l’homme de ma vie. Puis, un an après, je devenais sa femme. Aujourd’hui, nous vivons toujours ensemble. Nous avons su trouver un équilibre parfait entre nos emplois professionnel et notre vie à deux. Il est tout pour moi : mon ami, mon confident, mon époux, ma moitié.




L'aube d'un jour nouveau

Une fois votre histoire terminée, le docteur entre dans la pièce, avec ce qui vous semble être votre dossier dans les mains. Il marmonne quelques mots avant de vous inviter à partir, l'hôpital ne pouvant plus faire grand-chose pour vous. Il vous tend cependant une béquille pour vous aider à marcher. Vous vous relevez et saisissez l'objet afin de quitter les lieux mais, alors que le docteur vous accompagne vers la sortie, plusieurs questions se bousculent dans votre esprit. Vous ne savez pas trop comment formuler votre question et hésitez à les poser jusqu'au moment où la porte principale est poussée pour donner dans un des tunnels du Queens. Avant de passer le pas de la porte, vous vous tournez vers l'étrange bonhomme et lui demandez brièvement des explications sur certains propos énoncé depuis son réveil, notamment sur "les personnes dans son cas". Le docteur prit une profonde inspiration, comme si répondre à la question l'embêtait plus qu'autre chose.

"New York est devenu une ville dangereuse aussi bien à la surface que dans ses tunnels. Vous n'êtes pas le premier à nous parvenir dans cet état et je crains fort que vous ne soyez pas le dernier. Mais quel que soit le responsable de votre état, il n'est pas de mon ressort de vous apporter les réponses. Je vous souhaite un bon rétablissement et excusez-moi, j'ai d'autres patients dont je dois m'occuper."

Vous quittez ainsi l'hôpital afin de vous rendre chez vous au plus vite. Même si les questions sont toujours bien présentes, New York est une ville où la vie se doit de continuer…


Dans une autre vie

♦Pseudo : Xinia
♦Fréquence de connexion :5/7
♦Comment avez-vous connu le forum ? Je ne m'en souviens plus mais j'avais flashé sur ce Pv qui était malheureusement pris à l'époque. Aujourd'hui, je saute dessus.
♦Comment trouvez-vous le forum ? J'aime beaucoup
♦Membre de la pègre ? OUI - NON
♦Membre des frères de Pandore ? OUI - NON




Dernière édition par Raven L. O'Brian le Sam 6 Avr - 11:23, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Isaac J. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2012
Métier : La voix de New-York
Age : 27 ans


MessageSujet: Re: Raven L. O'Brian   Ven 5 Avr - 10:29

Oh chérie, amour, petite pâtisserie en sucre couple

Si tu étais pas déjà ma femme, je te demanderais de m'épouser couple

Bref tout ça pour dire plein de bienvenues sur le forum et heureux de voir que mon PV à tant de succès x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthesunrpg.forumgratuit.be

ð Raven L. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 80
Date d'inscription : 05/04/2013
Métier : Infirmière
Age : 26 ans


MessageSujet: Re: Raven L. O'Brian   Ven 5 Avr - 22:55

Quel accueil xD
Merci

Le week-end me faisant défaut, j'espère avoir terminé ma fiche pour le début de semaine Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Isaac J. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2012
Métier : La voix de New-York
Age : 27 ans


MessageSujet: Re: Raven L. O'Brian   Sam 6 Avr - 1:00

Ne t'en fait pas tu as le temps ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthesunrpg.forumgratuit.be

ð Raven L. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 80
Date d'inscription : 05/04/2013
Métier : Infirmière
Age : 26 ans


MessageSujet: Re: Raven L. O'Brian   Sam 6 Avr - 5:16

Finalement, ayant trouvé du temps pour moi et le forum, je viens de terminer ma fiche.
J'attends avec impatience le verdict de l'admin. * croise ses doigts *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Isaac J. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 245
Date d'inscription : 28/03/2012
Métier : La voix de New-York
Age : 27 ans


MessageSujet: Re: Raven L. O'Brian   Dim 7 Avr - 0:45

Tatatadaaaaaaaaa et voilà notre bon petit admin cheers

Bref, tu peux arrêter de croiser les doigts parce que j'ai lu ta fiche et je l'aime bien ^^ J'avoue que vu la beauté superbe de Kate, j'imaginais pas le perso en étant une célibataire endurcie mais ça me convient parfaitement (comment ça, Isaac est un jaloux des exs ? même pas vrai d'abord What a Face)

Tout ça pour dire que je te valide de suite, je te souhaite un bon jeu parmi nous et bien entendu un RP dans un futur plus que proche yahou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthesunrpg.forumgratuit.be

ð Raven L. O'Brian ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 80
Date d'inscription : 05/04/2013
Métier : Infirmière
Age : 26 ans


MessageSujet: Re: Raven L. O'Brian   Dim 7 Avr - 1:06

L'idée de la jeune femme qui ne vivait que pour ses études et ayant connu peu d'hommes, me plaisait. Wink

Merci pour la validation ♥️

Ouiii, je veux un rp au plus viiite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Contenu sponsorisé ð
PERFECT MEMBER








MessageSujet: Re: Raven L. O'Brian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Raven L. O'Brian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Brian Gionta débute les négociations avec les Devils
» Brian Wilsie
» Raven Sloth
» Oh my beautifull Hell |Raven Nightray|[Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond The Sun RPG :: The Journey Begins :: Dawn of a New Day :: Validated Records-