AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chasse au lézards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ð Darius U. Marshall ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 10
Date d'inscription : 02/03/2013


MessageSujet: Chasse au lézards   Ven 17 Mai - 1:19

Darius ignorait totalement l'heure qu'il était à la surface. Il faut dire que dans ces petits couloirs mal éclairés, on avait assez de difficultés à se repérer temporellement, et le général des Arkanges n'était pas du genre à s'embarrasser d'une montre. Il se contentait de regarder sa main droite qui par moment provoquait des petites étincelles, le résultat de sa prise quotidienne d'Epysome. Ce n'était pas pour lui une drogue à proprement parler, il pouvait très facilement se passer de ses pouvoirs lorsqu'il n'était pas en mission, ce que son boulot de bureau lui demandait de plus en plus, mais dès qu'il était sur le champ de bataille, c'était une obligation de ce servir de cette trouvaille génétique, ne serait-ce qu'en cas de mauvaise surprise et de nécessité d'un plan B. Il ne critiquait pas ceux parmi ses hommes (et femmes) qui ne partageait pas son opinion mais ce n'est pas pour autant qu'il approuvait leur choix. Par contre, Marshall était cantonné au pouvoir Electro, l'abus unique de cette substance avait rendu son corps bien trop habitué et même les spécialistes se demandait combien de temps il lui faudrait pour finir une période de sevrage et lui permettre de changer de pouvoir, alors autant n'en garder qu'un seul.

Pour compléter son équipement, Darius avait également récupéré un Requiem qu'il avait chargé de munitions incendiaires. Pourquoi un tel attirail dans un coin aussi reculer et aussi désert de toutes civilisations sous New-York ? Parce que le tunnel de jonction était sujet à une invasion de Lutembi, ces crocodiles, certes lents, mais extrêmement puissant au niveau de leur mâchoire. On comptait quelques victimes des agressions de ses animaux, des premiers malheureux qui était tombé dessus par hasard, au plus téméraire qui n'avait pas tenu compte des conditions de sécurité et de la fermeture provisoire du tunnel. Certains ne voulaient juste pas faire un détour par les autres quartiers ou payer un taxi pour rentrer chez eux, c'était une belle affaire. Le général n'était pas pour autant seul pour cette tâche, il attendait simplement l'équipe Alpha, dirigée par Ciara pour mener à bien sa mission. Ils n'étaient pas en retard pour la mission, c'était surtout Darius qui se retrouvait bien souvent en avance, son manque de temporalité le poussant à partir plus tôt pour se rendre à un rendez-vous. Et puis, même s'il y avait eu des patrouilles de reconnaissance, on ne savait pas l'étendue du danger et quitte à risque la vie d'un homme en attendant les autres, autant que ce soit la sienne.

Il écoutait tous les bruits environnant, le plus important était celui, continuel, de l'eau qui tombait dans le couloir, sans doute d'une canalisation qui commençait à percer. Mais ce n'était pas vraiment le moment de payer un plombier pour la réparer, voir de même la réparer soi-même. Déjà, il n'en avait pas les compétences et puis, il y avait plus important à gérer. Les autres bruits étaient anodins, à l'exception d'un petit mouvement par moment qui semblait indiquer que ces salauds n'étaient pas loin. Bien que toujours adosser sur l'une des parois du tunnel, son arme était chargée et au moindre mouvement suspect, elle serait pointée dans la direction et prête à faire feu, dans le sens littéral du terme. Un bruit se laissa entendre à l'autre bout du couloir et le général pointa alors son arme vers l'obscurité, bien au-delà de ce que la lampe murale pouvait éclairer avant la suivante. Le bruit s'intensifia et se rapprocha de plus en plus et finalement, trois silhouettes sortirent de l'ombre, l'équipe Alpha. Darius baissa son arme en haussant les épaules.


"Ravi de vous savoir là, soldats, vous êtes prêt à produire des sacs à main ?"

Une petite pique qui lui permettait de détendre l'atmosphère avant le combat qui allait suivre. Darius n'était pas forcément du genre à placer des blagues à chaque réplique, mais c'était sa façon à lui de saluer plus amicalement ses hommes, c'était toujours mieux que de leur beugler dessus sous prétexte qu'un de leur lacet n'était pas fait conformément au règlement. Selon lui, une bonne entende était plus important qu'un salut au garde à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ð Ciara Fridén ð
PERFECT MEMBER

avatar




Messages : 91
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 21


MessageSujet: Re: Chasse au lézards   Sam 25 Mai - 19:20

Depuis quelques temps le bruit courrait que des lutembis, ces géants descendent des défunts crocodiles, c'étaient approchés dangereusement de quartiers de la ville. Malheureusement, ils avaient déjà fait quelques victimes, dont certaines qui n'avaient pas tenues compte des avertissements, mettant de ce fait volontairement en danger. Ce qui selon elle était suicidaire ou bien démontrait un manque flagrant d'instinct de survie. Le boulot de se débarrasser de ses malicieux géants aux grandes dents étaient tombés sur la jeune Fridén et son équipe accompagnée de nul autre que le chef des arkangels, ce n'était pas rien.

Ce matin, la jeune femme c'était levé de bonne heure, bien que ce n'était pas une surprise en soit puisqu'elle se levait toujours tôt, mais cette fois-ci encore plus tôt que la normal pour se rendre plus tôt à la réserve des armes des arkangels pour choisir soigneusement son arme. C'était la même chose à chaque mission elle prenant toujours un certain temps pour la choisir, pesant le pour et le contre de chacune d'entre elle. Optant, comme la plupart du temps, pour un requiem. En réalité c'est surtout pour le choix des charges qu'elle mis plus de temps. L'électrique aurait pu lui paraitre utile si la décharge provoquer n'aurait pas été petite, elle se disait qu'elle avait plus de chance d'énerver un des animaux qu'ils allaient chasser qu'autre chose. La perforante aussi aurait pu être une autre option, si elle ne s'était pas dit que si elle manquait sa cible elle risquait d'endommager un conduit important. Maintenant il restait le grand dilemme, le chaud ou bien le froid. Le gel étant corrosif et le système dans les égouts ne datant pas d'hier, son choix finit par se porter sur l'incendiaire. Heureusement elle mis moins de temps pour choisir son epysome, car oui elle en prenait en mission, c'était toujours utile si elle se retrouvait sans arme face à un danger. Le cryo avait été le « gagnant » de ce court « combat », finalement le chaud et le froid étaient tombés à égalité. On lui avait déjà dit que le temps qu'elle prenait pour faire ce genre de choix ne servait à rien. Mais c'était plus fort qu'elle, il fallait qu'elle essaye de penser à tous les bons et les mauvais points, un peu comme un robot qui analyse quelque chose pour trouver un problème et qui doit faire le meilleur choix pour le résoudre. Par ailleurs, elle ne serait pas surprise si un jour on lui apprend qu'elle est un humanoïde ou bien une tentative plus ou moins réussit d’hybrider l'homme et la machine.

Lorsqu'elle finit de s'équiper, elle regarda sa montre, cela ne l'avança pas plus pour savoir l'heure, puisque les aiguilles étaient figées... encore, il faudrait qu'elle pense à trouver quelqu'un pour la réparer. Pour le moment il suffisait de la secouer vigoureusement pour la remettre en marche. Heureusement elle fut rassurée, m'enfin façon de parler, de voir ses coéquipiers, voyant ainsi qu'elle n'était pas en retard, de toute manière si cela aurait été le cas ils l'auraient interrompus dans sa réflexion pour lui dire de se grouiller le cul, chose que normalement elle fait en de rares occasions. Elle leur fit un salut cordial et voyant qu'ils avaient déjà tout leur équipement, fort heureusement ils n'étaient pas comme elle, elle les invita à la suivre jusqu'au point de rendez-vous.

Le bruit des gouttes tombant de façon rythmé accompagné par celui de leurs pas. Avançant avec précaution dans les tunnels obscure, à peine éclairée par les lumières murale… lorsqu’elles étaient opérationnelles. Finissant pas voir au loin une silhouette dont ils n’étaient pas sûr du propriétaire, mais dont ils en avaient tout de même une bonne idée. Ils s’en approchèrent sans faire de mouvements brusques. Ils finirent par avoir une confirmation de leurs soupçons.


"Ravi de vous savoir là, soldats, vous êtes prêt à produire des sacs à main ?"

Ça se voulait être une blague ça? À en voir le sourire afficher sur les lèvres de ses coéquipiers oui.

Willy :
« Ça tombe bien ma petite amie en veut un nouveau. »

Avait-il dit pour en rajouter un petit peu. C'était aussi était une blague? Franchement Dieu a été vraiment radin de ne pas lui donner un cerveau opérationnel, on dirait qu'il avait trouvé le sien dans une vente de garage. Mais trêve d'apitoiement sur le sort de cette étrange rouquine, ils avaient des « accessoires de mode » sur quatre pattes à aller tuer.

« On y va? »

Question peut-être inutile puisqu'ils allaient devoir y aller de toute façon. Elle se demandait aussi s'ils allaient devoir se séparer, étant donné qu'ils ne savaient pas combien il y en avait, de ce point de vue il était peut-être plus sécuritaire de rester grouper, mais d'un autre côté en allant chacun de leur bord ils allaient couvrir plus de terrain et donc les trouver plus rapidement. Mais ce n'était pas à elle d'en décider étant donné qu'elle n'était pas la plus haute gradée ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Chasse au lézards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3
» Tableau de chasse des crânes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond The Sun RPG :: Beneath a City :: Under-Manhattan :: Tunnel junction - Manhattan-Brooklyn-